Le volontariat

MON ENGAGEMENT. Pour s’engager en solidarité, on peut être « volontaire ». Que signifie ce statut ? Est-ce qu’un volontaire perçoit un salaire ? Comment devenir volontaire ? En France ou à l’étranger ?

Le volontariat est un acte d’échange, un engagement entre une structure d’accueil et un volontaire. Le statut de volontaire se distingue à la fois du bénévole et du salarié. Ses caractéristiques sont les suivantes : 

  • Le volontaire s’engage d’une manière formelle, par contrat, pour une durée limitée, pour une mission d’intérêt général ;
  • Le volontaire, en contrepartie de cet engagement, perçoit une indemnité de subsistance qui n’est pas assimilable à un salaire ;
  • Le volontariat ne relève pas du code du travail, excepté le congé de solidarité internationale

Le statut de volontaire a connu une forte progression ces dernières années, qu'il s'effectue en France ou à l'international. La diversité des formes de volontariat reste cependant complexe et parfois méconnue du public, malgré son intérêt, tant professionnel que personnel. 

Afin de promouvoir le volontariat et d’en expliquer les spécificités, la plateforme France Volontaires informe et oriente les personnes qui souhaitent s'engager vers des structures d'envoi de volontaires et des associations d'accueil. Le réseau de France Volontaires est composé de 24 Espaces Volontariats à travers le monde : ce sont des lieux d'information, de promotion et d'accompagnement du volontariat français.

Pourquoi le volontariat ?

Lycéens, étudiants, jeunes diplômés, professionnels en activité, retraités, les volontaires partagent la même envie d’engagement désintéressé dans une action de développement et de solidarité internationale . Chaque année plus nombreux, les candidats au départ souhaitent s’engager utilement, répondre à de vrais besoins tout en partageant une expérience de vie avec celles et ceux qui les accueillent.

Les structures qui accueillent des volontaires, notamment dans les pays en développement, sont en demande d’échanges, d’ouverture sur le monde, de partage et de transfert de compétences. Elles en attendent une opportunité de rencontre pour une plus grande solidarité.

A chacun son volontariat

Qu’il s’agisse de donner de son temps, d’échanger et de découvrir, d’apporter ou de partager ses compétences professionnelles, tous les volontaires partagent des  valeurs communes. Selon sa disponibilité, son niveau de formation, sa situation professionnelle et ses centres d’intérêt, le candidat au départ va s’orienter vers le dispositif ou la structure qui lui correspond. Information et orientation, formation et préparation au départ puis accompagnement sur le terrain, constituent autant d’étapes clés d’un séjour réussi.

Bon à savoir : Une mission de volontariat peut être valorisée dans le cadre de la validation des acquis de l’expérience (VAE) pour obtenir un diplôme en lien avec les compétences développées.

Pré-requis, durée, prise en charge : découvrez toutes les possibilités pour partir en tant que volontaire.


A chacun son volontariat par France Volontaires

Cliquez pour agrandir (fichier PDF) 


Retrouvez toutes les informations pour préparer au mieux votre volontariat sur le Réseau des Espaces Volontariats, qui se trouvent sur le terrain partout dans le monde : liens utiles, témoignages, groupe Facebook ou Linkedin des anciens volontaires...

D’autres pistes ?

 Le mécénat de compétences

Il s’agit d’une mise à disposition gracieuse et ponctuelle de collaborateurs d’entreprise, volontaires, pendant leur temps de travail auprès d’associations d’intérêt général. Encadré par la Loi Aillagon sur le mécénat d’août 2003, ce dispositif permet à l’entreprise de déduire 60% des salaires des collaborateurs missionnés, au prorata des jours dédiés aux associations, et à hauteur de 0,5% de son chiffre d’affaires (HT) annuel. Ce dispositif concerne essentiellement des missions en France, auprès de tout type d’association (éducative, culturelle, sportive, sociale, environnementale…).

Exemples de mission : mise en place d’un plan de communication, création d’un logo, appui comptable, création d’un site internet…

Les Jeunes Experts Associés (JEA) ou Junior Professional Officer (JPO)

Organismes d’accueil : Différentes organisations du système des Nations Unies. Les postes offerts peuvent être situés dans des pays en développement ou au siège des organisations internationales.

Volontaires : Pour des jeunes de 25 à 30 ans (32 ans pour les médecins), sur des missions de 24 mois au sein des Nations Unies ou d’une délégation européenne. Profils exigeants (3e cycle, expérience professionnelle, bilinguisme). Divers profils sont susceptibles d’être recherchés : analystes politiques, juristes, économistes, agro-économistes, experts en développement ou en environnement, urbanistes, etc.

Conditions du volontariat : Les jeunes experts sont directement employés par les Nations Unies, dans les conditions prévues par le régime commun de l’organisation : le contrat est signé avec l’organisation qui rémunère directement les jeunes experts, sur financement français. Ces derniers bénéficient des immunités et privilèges accordés aux fonctionnaires internationaux par les accords multilatéraux. La durée du contrat est d’un an, renouvelable une fois (une troisième année peut être accordée dans certaines organisations sous conditions).

Infos | Ministère des Affaires étrangères et du Développement international ou Junior Professional Officer

En savoir plus


Davantage de ressources à venir prochainement.

Cet article à été écrit en collaboration avec France Volontaires

La plateforme France Volontaires promeut les différents Volontariats Internationaux d’Echange et de Solidarité (VIES). Les organismes membres de la plateforme et les volontaires eux-mêmes adhèrent aux valeurs énoncées dans la charte des VIES.


Découvrez les autres formes de l'engagement solidaire

Volontariat

Le bénévolat

MON ENGAGEMENT. Quand on souhaite s’engager en solidarité, on pense souvent à être bénévole. Mais saviez-vous que le bénévolat n’est légalement pas un statut ? Alors comment ça marche ?
Returnees_in_Upper_Nile

Le salariat

MON ENGAGEMENT. En solidarité aussi, on peut être salarié ! Allier ses compétences professionnelles et ses valeurs, c’est possible et ce, dans une grande variété de métiers, à la fois en France et à l’international.
Computer

Le stage

MON ENGAGEMENT. Lorsqu’on pense à la solidarité, on s’imagine souvent bénévole ou salarié. Mais avez-vous pensé au stage ? Que recouvre ce statut ? Où peut-on effectuer un stage ?
Volontariat

Le volontariat

MON ENGAGEMENT. Pour s’engager en solidarité, on peut être « volontaire ». Que signifie ce statut ? Est-ce qu’un volontaire perçoit un salaire ? Comment devenir volontaire ? En France ou à l’étranger ?