Le bénévolat

MON ENGAGEMENT. Quand on souhaite s’engager en solidarité, on pense souvent à être bénévole. Mais saviez-vous que le bénévolat n’est légalement pas un statut ? Alors comment ça marche ?

Le bénévolat n’a pas de définition légale. Selon le Conseil économique, social et environnemental, dans un avis du 24 février 1993, « est bénévole toute personne qui s’engage librement pour mener une action non salariée en direction d’autrui, en dehors de son temps professionnel et familial ». En l’absence pour l’instant de définition légale, celle-ci est souvent utilisée en tant que telle.

Comment ça fonctionne ?

Le bénévolat peut être ponctuel (ex : dans le cadre d’un événement) ou très régulier (ex : visite d’une personne âgée isolée une fois par semaine). C’est en inscrivant son action dans la durée que le bénévole peut participer plus activement au fonctionnement de l’association et de son projet. Par exemple, le bureau d’une association (président, trésorier, secrétaire...) est principalement composé de bénévoles.

Les associations recherchent des bénévoles pour des actions que l’on pourrait qualifier de «terrain» (visite, soutien scolaire, distribution alimentaire...) mais elles ont également besoin d’être aidées dans les fonctions support (secrétariat, communication, juridique, financier, site internet, bricolage, logistique...). La variété des missions bénévoles est immense!

En tant que bénévole, vous pouvez :

  • Trier des vêtements, de la nourriture, des jouets
  • Créer un site internet ou un blog
  • Participer à une collecte alimentaire
  • Réaliser un projet d’animation de quartier
  • Faire du soutien scolaire
  • Faire des paquets cadeaux à Noël pour collecter des ressources financières
  • Nettoyer une plage, une rivière, un chemin
  • Divertir des enfants à l’hôpital
  • Organiser des débats, des actions
  • Faire la lecture à une personne non voyante, une personne âgée, un enfant hospitalisé
  • Assurer l’accueil, le téléphone, la mise sous plis
  • Concevoir un dépliant, un logo, une affiche
  • Aider à la gestion administrative, la comptabilité
  • Accompagner des personnes handicapées ou des personnes âgées pour une sortie, des vacances
  • Aller à la rencontre des exclus dans la rue
  • Visiter des personnes seules (domicile, prison, hôpital…)
  • Transmettre votre passion pour une activité (sport, théâtre, dessin)
  • Faire de la prévention (sécurité routière, sida, alcool, drogues…)
  • Mettre vos compétences au service d’une association…

De très nombreuses missions de bénévolat existent : trouvez la vôtre sur Passerelles & Compétences ou France BénévolatTous bénévolesJeune et Bénévole.

Comment s’engager dans le bénévolat ?

Si vous souhaitez vous engager, il est conseillé de discuter avec le responsable de l’association qui vous intéresse pour savoir si elle correspond à vos attentes mais aussi si vous correspondez aux besoins de cette dernière. Généralement, l’association propose une séance d’information sur ses activités et/ou un rendez-vous personnel pour présenter le projet associatif et l’organisation. Souvent, elle propose ensuite une période d’accueil en binôme ou parrainage. Dans les plus grandes associations, une formation peut être proposée, surtout si le public bénéficiaire est difficile ou fragile (personnes malades, enfants, personnes sans domicile fixe...). Cette période est suivie d’un engagement plus ou moins formalisé selon les associations. A noter que dans une petite association, l’accueil des bénévoles peut être moins structuré.

Il est important de déterminer si la structure correspond à vos motivations, disponibilités et savoir-faire. Il ne faut pas craindre de mettre un certain temps à explorer et à choisir le bénévolat qui vous conviendra et sera utile à l’association !

Bon à savoir : l’association France Bénévolat vous aide à  vous orienter :

  • Le site web propose des milliers de missions bénévoles en association partout en France.
  • Dans les points d’accueil France Bénévolat, un conseiller aide à appréhender le milieu associatif, pose des questions sur les motivations et oriente sur les possibilités d’engagement. Des noms et coordonnées d’associations peuvent être donnés en fonction des envies et savoir-faire du futur bénévole.

                                                                                      

Le bénévolat de compétences

Cette forme de bénévolat permet à des personnes de mettre leurs compétences à disposition des associations pour des missions ponctuelles. On parle donc de « bénévolat de compétences ». Le gain est mutuel : l’association bénéficie de compétences qu'elle n'aurait pas pu s'offrir autrement ; le bénévole vit une expérience solidaire et formatrice. Cela permet également au bénévole d’acquérir ou de renforcer des compétences précises.

L’association Passerelles et Compétences met en lien des associations avec des personnes désireuses d’apporter une aide dans le cadre d’une mission déterminée dans le temps. Globalement, il est constaté que les associations recherchent ce type de bénévoles dans tous les domaines, avec  un accroissement récent des besoins en marketing et communication digitale.

Le bénévolat à l’international

Le bénévolat à l’international est possible, même pour des personnes sans formation adaptée.  Certains organismes de séjours linguistiques proposent aux jeunes de faire du bénévolat à l’étranger pendant leurs vacances. Solution à la fois originale et altruiste pour approfondir une langue étrangère, les séjours de bénévolat et/ou les chantiers internationaux de jeunes bénévoles permettent l’apprentissage de la citoyenneté et sont un lieu privilégié de rencontres entre des personnes de toutes origines sociales et de cultures très différentes.

A l’étranger, le bénévole conserve son statut initial (étudiant, salarié ou autre). Avant de partir à l’international comme bénévole, il est important de savoir que cela peut  impliquer des risques liés à l’absence de formation obligatoire au départ et à l’absence de couverture sociale particulière.

Qui sont les bénévoles ?

En 2013, 2 Français sur 5 se déclarent bénévoles, soit 20,9 millions de personnes, selon l’étude IFOP-France Bénévolat-Crédit Mutuel.

Dans quel cadre ?

  • Certains sont bénévoles de façon informelle (aide à leur voisin, collecte pour des victimes) ;
  • d’autres le sont dans le cadre de leur communauté religieuse ou de leur municipalité ;
  •  le plus grand nombre le sont dans le cadre d’une association (12,7 millions de bénévoles associatifs).

Qui sont-ils ?

  • 26% ont moins de 35 ans ;
  • 51% sont des femmes ;
  • 73% sont bénévoles tout au long de l’année.

Notons qu’en France, seulement 8% sont bénévoles dans le cadre d’une association de solidarité internationale. Agir localement, c’est donc possible !

D’après une enquête du  réseau associatif d’experts « Recherches et Solidarités » datant de 2014, avec la crise, non seulement les Français ne se replient pas sur eux, mais ils sont de plus en plus nombreux à avoir un engagement bénévole (en 3 ans, +14% de bénévoles). Les principales sources de satisfaction évoquées sont :

  • le sentiment d’être utile dans un contexte de plus en plus difficile (67%) ;
  • l’intérêt porté au projet associatif (55%) et aux missions confiées (51%) ;
  • la convivialité (47%).

Ce sont également les principales motivations des bénévoles, preuve que leurs objectifs sont le plus souvent atteints.

En France, 85% des associations ne fonctionnent qu’avec des bénévoles. Les activités les plus connues concernent l’humanitaire et le social (31% des bénévoles) mais d’autres domaines existent :

  • le sport (22%) ;
  • les loisirs (21%) ;
  • la culture (19%) ;
  • la santé, l’éducation, l’environnement....

Retrouvez les chiffres clés de cette étude sous forme d’infographie ou bien l’étude complète.

En savoir plus


A lire
  • « Le travail bénévole : Engagement citoyen ou travail gratuit ? », SIMONET, Maud, La Dispute, 2010/10.

Découvrez les autres formes de l'engagement solidaire

Volontariat

Le bénévolat

MON ENGAGEMENT. Quand on souhaite s’engager en solidarité, on pense souvent à être bénévole. Mais saviez-vous que le bénévolat n’est légalement pas un statut ? Alors comment ça marche ?
Returnees_in_Upper_Nile

Le salariat

MON ENGAGEMENT. En solidarité aussi, on peut être salarié ! Allier ses compétences professionnelles et ses valeurs, c’est possible et ce, dans une grande variété de métiers, à la fois en France et à l’international.
Computer

Le stage

MON ENGAGEMENT. Lorsqu’on pense à la solidarité, on s’imagine souvent bénévole ou salarié. Mais avez-vous pensé au stage ? Que recouvre ce statut ? Où peut-on effectuer un stage ?
Volontariat

Le volontariat

MON ENGAGEMENT. Pour s’engager en solidarité, on peut être « volontaire ». Que signifie ce statut ? Est-ce qu’un volontaire perçoit un salaire ? Comment devenir volontaire ? En France ou à l’étranger ?