Organisateurs de chantiers internationaux

ACTEURS. Participer à un chantier international, c'est contribuer à la réalisation d’un projet solidaire en France ou à l’étranger, tout en participant à un échange interculturel avec la population locale et au sein d’une équipe de bénévoles de différents pays.


Un chantier international est un volontariat court terme réalisé en France ou à l’étranger, accessible à tous.  Les participants sont bénévoles et découvrent pendant des périodes continues de 2 à 3 semaines (majoritairement l’été) la réalisation d'un travail utile, la vie en collectivité ainsi que la population locale et la région où se passe le projet. Selon Solidarités Jeunesses, l’objectif des chantiers est « de découvrir et appréhender la vie et la culture d’un autre pays. Il s’agit d’un échange et d’un apprentissage interculturel qui se distinguent nettement de l’action humanitaire ». Le travail volontaire est au cœur des projets des associations membres de Cotravaux, le réseau des acteurs du travail volontaire, et celles-ci partagent la même démarche expliquée dans ce texte de référence.

L’engagement volontaire est conçu dans une démarche d’éducation populaire où se mêlent objectifs individuels de changement personnel et objectif collectif de transformation sociale. Reposant sur un engagement réciproque, librement choisi, désintéressé, au bénéfice d’un projet d’intérêt général, les projets sont ouverts à tous ceux qui souhaitent s’inscrire dans cette démarche, filles et garçons de tout âge et de toute origine, sans exigences de compétences ou d’expérience préalable. Les chantiers attirent des profils très divers, particulièrement les étudiants ou les personnes intéressées par la solidarité internationale, l’animation, les échanges interculturels. Des conditions particulières d’âge, de préparation, d’expérience sont demandées pour certains pays, et notamment les pays d'Asie, d’Afrique ou d’Amérique latine. Que les projets aient lieu en France ou dans un autre pays, c’est la même expérience de rencontres et d’ouverture, autour d’une action ayant du sens pour la collectivité locale.

Comment fonctionnent les organisateurs de chantiers ?

Organisées en réseau, les associations de volontariat travaillent en partenariat pour accueillir et envoyer des volontaires sur des projets. Elles mettent en place des chantiers dans leur pays respectif car les associations locales sont les mieux placées pour connaître leurs besoins. Les personnes intéressées par le volontariat se rapprochent d'une association de leur pays de résidence qui leur permet de participer au projet de leur choix, soit dans leur pays, soit à l'étranger en faisant le lien avec le partenaire. En France et en Europe, les chantiers ont lieu d'avril à octobre.

Les associations accompagnent les volontaires avant, pendant et après leur projet. Au-delà de l'expérience de volontariat en elle-même, c'est la participation à la vie citoyenne qui est encouragée et les volontaires sont invités à s'impliquer par la suite dans la vie associative de leur pays d'origine. 

Chaque année, plus de 3500 chantiers internationaux sont organisés dans le monde. De nombreuses collectivités territoriales soutiennent financièrement l’organisation de chantiers, ainsi que le ministère des Affaires étrangères et du Développement International (dispositifs JSI - Jeunesse, Solidarité Internationale et VVV/SI – Ville, Vie, Vacances / Solidarité Internationale). Faute de financements suffisants pour couvrir l'ensemble des frais liés à la mise en place des projets de volontariat, les associations demandent aux volontaires de contribuer aux frais liés au chantier.

Le saviez-vous ?

Le terme « international » ne veut pas obligatoirement dire que le chantier se situe à l’étranger, il renvoie surtout à la diversité culturelle des volontaires. Lieux privilégiés de rencontres entre des personnes d’origines sociales et de cultures différentes, les chantiers permettent aussi de tester ses motivations et son adaptation aux contextes locaux ou encore de développer ses compétences en management interculturel, gestion de conflits, communication, etc. dans un esprit de tolérance, de respect et de fraternité. Solidarités Jeunesses, en lien avec ses partenaires, a mené depuis 2012 une étude sur l'impact du volontariat sur les volontaires eux-mêmes et sur les communautés locales qui démontre les effets positifs des volontariats aux niveaux économique, social, humain.


Domaines d'intervention

Zoom sur l’historique

Les premiers chantiers internationaux ont eu lieu en Europe dès les années 1920, l’objectif était de promouvoir la paix et le rapprochement entre les peuples. Ils ont été popularisés en France par l’association Service Civil International (SCI).

Les thématiques des chantiers sont aujourd’hui très diverses et servent l'intérêt général : patrimoine, animation, construction/reconstruction, sensibilisation, soutien scolaire,  environnement, culture...


Quelques chiffres

En 2015 :

  • Plus de 10 000 bénévoles impliqués,
  • Des bénévoles majoritairement entre 18 et 24 ans,
  • 108 pays de destination.

Tous les chiffres se trouvent dans le « Rapport statistique du travail volontaire – année 2015 » réalisé par OBSERVO (Observatoire des actions collectives, bénévoles et volontaires) à partir des données des associations du réseau Cotravaux.


Et pour s'engager plus longtemps...

Dans le prolongement des chantiers internationaux, certaines associations de jeunesse et d'éducation populaire proposent des volontariats à plus long terme, en France comme à l’étranger. Ils sont appelés « volontariats moyen ou long terme » et concernent différents dispositifs : Service Volontaire Européen, Service Civique ou sont mis en place dans le cadre des partenariats internationaux qui existent avec les associations locales de volontariat en Europe, Afrique, Asie et Amériques. En savoir plus sur ces possibilités de volontariat


La question de l'emploi

Les permanents salariés dans les associations de chantiers internationaux assurent des missions de  coordination, gestion, communication en lien avec les instances de gouvernance (conseil d’administration, bureau) de leur structure.


Quelques exemples

  • Les associations du réseau français Cotravaux
  • Les organisateurs de chantiers internationaux sont majoritairement des associations/ONG. Elles développent des partenariats basés sur la réciprocité, accordent une importance primordiale à la vie associative et accompagnent les volontaires dans le projet d'un parcours de volontariat.
  • Il existe également des entreprises à but lucratif qui proposent des "missions humanitaires" aux tarifs très élevés. Elles sont fortement critiquées par les réseaux associatifs.



En savoir plus


A lire
  • Le point sur les chantiers de jeunes, F. Delong (INJEP, 2003)
  • Trop jeunes pour changer le monde ? (Dossier paru dans Altermondes n°11, septembre 2007)
  • Les brouettes de l'espoir, A. Vignau (Le Lectambule, 2007)

Cet article à été écrit en collaboration avec Solidarités Jeunesse.

Solidarités Jeunesse organise des chantiers internationaux, des projets de volontariat à moyen et long terme, des actions d’insertion, des accueils de groupes, des formations et des actions de solidarité internationale.

EN SAVOIR PLUS

Découvrez les autres acteurs de la solidarité